Le poêle à gaz : performant mais gare aux composants polluants !

Le poêle à gaz est un chauffage d’appoint qui dispose presque la même capacité de chauffage que le chauffage principal. Il se démarque par sa grande performance et sa praticité dans l’usage. Certes, le poêle à gaz utilise un combustible polluant pouvant être nuisible à l’environnement et à la santé, mais il est avantageux à plus d’un titre. Dans cette optique, il s’avère nécessaire de faire le point sur les atouts et les inconvénients de ce type de chauffage.

De bonnes raisons de choisir un poêle à gaz

Pour se chauffer convenablement, le poêle à gaz est une solution efficace du fait de sa performance de chauffe très élevée. Il est performant comparé aux autres chauffages d’appoint. Certains modèles comme le poêle à gaz infrarouge sont habillés de brique réfractaire. Ce matériau lui permet de bien répartir la chaleur tout en promettant une diffusion plus longue. Certes, il ne peut pas mettre au chaud la maison toute entière, mais c’est une bonne solution pour compléter le chauffage principal. Ensuite, le poêle à gaz se montre esthétique. Il est disponible en une panoplie de formes et de contours qui peuvent se fondre dans la décoration intérieure. On peut trouver sur le marché des modèles de plus classiques jusqu’au style le plus contemporain. C’est également une solution alternative pour chauffer rapidement la pièce. Le feu du gaz est disponible immédiatement. Pour le modèle télécommandé, un simple appui sur la touche de la télécommande et le poêle s’allume.

Les inconvénients du poêle à gaz

Le poêle à gaz a la mauvaise réputation d’être polluant. Le combustible qu’il utilise émet en effet une grande quantité de monoxyde de gaz, particule nuisible à la santé et à l’environnement. Fonctionnant à partir d’un combustible dangereux, l’utilisation de poêle à gaz requiert une grande vigilance pour éviter tout risque d’intoxication et d’explosion. Ensuite, l’appareil n’est pas écologique. Le gaz ne s’inscrit pas dans la liste des énergies renouvelables. C’est pourquoi il ne bénéficie d’aucune aide écologique comme son pair poêle à bois. Certes, le poêle à gaz est moins onéreux à l’achat. Pourtant, le prix du gaz pourrait nuire au portefeuille de son utilisateur. D’ailleurs, le chauffage est très gourmand en énergie.

Quel poêle à gaz choisir ?

En général, il existe trois principaux types de poêles à gaz et ils ne se valent pas. Certains modèles sont mobiles, faciles à mettre en place. D’autres modèles doivent être installés comme ceux des poêles traditionnels. Dans ce cas, le poêle à gaz nécessite un raccordement au tuyau d’évacuation des fumées. Quant aux différents types de poêle à gaz, il y a de prime abord le poêle à gaz à infrableu. On l’appelle ainsi puisque son feu est bleu. Il est souvent utilisé comme chauffage d’appoint et diffuse la chaleur par convection ou par rayonnement. Ensuite, il existe du poêle à infrarouge. C’est une solution économique pour se chauffer au gaz. Habillé de briques réfractaires, cet appareil de chauffage accumule la chaleur et la restitue progressivement. Le dernier modèle concerne le poêle à gaz à catalyse. Il est considéré comme le plus économique puisque sa combustion est à basse température.

Le poêle de masse à accumulation : un chauffage principal économique
Le poêle à pétrole électronique : un chauffage d’appoint pour les geeks